Vous recherchez une information ?
Consultez la sélection d'articles de la revue Unilet Informations en cliquant ici
Menu_nous
Culture par culture
Epinard
La culture
La plante
Les variétés
L’implantation
La fertilisation
L'irrigation
Le désherbage
Les maladies
Les ravageurs
La récolte

Epinard > Implantation

L'IMPLANTATION DE LA CULTURE

Le choix de la parcelle

De nombreux types de sol conviennent à la culture de l'épinard. Il faut simplement que le pH soit proche de 7 (entre 6 et 8) pour éviter tout blocage de croissance.
L'absence de cailloux, de déchets plastiques, de débris végétaux (rafles de maïs, feuilles mortes en bordure de bois…) est exigée pour éviter de polluer les récoltes, la hauteur de coupe des récolteuses étant de l'ordre de 10 cm.
D'autre part, la culture de l'épinard ne doit s'envisager que dans les parcelles les plus propres, peu d'herbicides étant autorisés sur ce légume. Les repousses des cultures précédentes (pomme de terre, céréales, pois) peuvent être très gênantes.
Enfin, il faut éviter le retour trop fréquent de l'épinard dans la même parcelle afin de limiter les problèmes de maladies telluriques ou de mildiou. Un délai de 4 ans est recommandé entre deux épinards.


La préparation de sol avant semis

Les semences d'épinard sont de petites tailles (2 à 3 mm) et très hydrophiles. Il faut les semer superficiellement, entre 1 et 2 cm de profondeur, dans un lit de semences finement préparé et humide. Pour que la levée soit homogène, il faut aussi rappuyer la terre en surface.
En culture dérobée, le labour est indispensable avant le semis de l'épinard.

Le semis

Les semences d'épinard ont un PMG (poids de 1000 grains) de l'ordre de 8 à 16 grammes. Si les taux de germination sont souvent très bons (plus de 95 %), le taux de levée moyen avoisine généralement les 80 %.
Le feuillage doit être dressé et homogène pour faciliter la récolte mécanique. C'est pourquoi les densités de semis sont élevées. Elles vont de 200 à 250 graines par m², ce qui correspond à environ 30 kg de semences par hectare.
Cependant, si la densité est trop élevée, les plantes sont plus dressées et les pétioles ont tendance à s’allonger, ce qui oblige à relever la hauteur de coupe lors de la récolte. Les risques sanitaires sont aussi plus importants.
Le semis de précision permet de maîtriser le peuplement et l’homogénéité de levée.