Vous recherchez une information ?
Consultez la sélection d'articles de la revue Unilet Informations en cliquant ici
Menu_nous
Culture par culture
Epinard
La culture
La plante
Les variétés
L’implantation
La fertilisation
L'irrigation
Le désherbage
Les maladies
Les ravageurs
La récolte

Document sans titre

LES MALADIES DE VEGETATION

Epinard > Maladies > Anthracnose

L'anthracnose

L’anthracnose est une maladie qui apparaît en général en fin de cycle, une à deux semaines avant la récolte. Sur les plantes atteintes, on observe des taches brun clair plus ou moins circulaires qui fusionnent lorsqu’elles sont proches, et finissent par former de larges nécroses sur les feuilles d’épinard.
Le champignon responsable est Colletotrichum dematium. Il se transmet par les semences, le sol (conservation d’un an sur débris végétaux) ou certaines adventices (chénopodes, arroches).

L'anthracnose se manifeste surtout par temps doux et humide. Les périodes pluvieuses favorisent la dispersion de la maladie. Si les parcelles touchées sont peu nombreuses, les dégâts peuvent être spectaculaires et compromettre la récolte.

  • Lutte fongicide :
    Les traitements de semences à base de thirame limitent la transmission de la maladie.
    La lutte fongicide en végétation est très limitée.

  • Autres moyens de lutte :

    Il n’existe pas de variétés résistantes à l’anthracnose mais un gradient de sensibilité a été mis en évidence parmi les variétés couramment cultivées.
    La prophylaxie est primordiale pour limiter la prolifération de cette maladie :

    • Soigner le désherbage.
    • Maîtriser l’irrigation en évitant tout excès.
    • Broyer et enfouir les résidus de culture aussitôt la récolte.
    • Eviter de cultiver un épinard en dérobé en cas de problème d’anthracnose sur une première culture.
    • Respecter un délai de 3 ans minimum entre deux cultures d’épinard. En cas de problème avéré d’anthracnose, allonger la rotation à 4 ou 5 ans.

    Par ailleurs, l'anthracnose est une maladie de faiblesse qui survient en fin de cycle. Tout retard de récolte favorise donc son développement.

Epinard > Maladies > Fontes de semis

Les fontes de semis

Les symptômes de fontes de semis sont assez variables en culture d'épinard : bouts de rangs où les plantules disparaissent, zones circulaires où les plantes ne lèvent pas. Heureusement, ces attaques ne sont pas très fréquentes. Les semis précoces de printempssont les plus exposés, notamment en conditions humides. Les Pythium sont les principaux agents des fontes de semis. Des champignons du genre Fusarium ou Rhizoctonia peuvent aussi être impliqués.
Un noircissement des pétioles peut également s’observer en cas d’attaques tardives de Pythium.


  • Lutte fongicide :
    La lutte la plus efficace passe par l'utilisation de traitements de semences.

  • Autres moyens de lutte :
    • Respecter un délai de 4-5 ans entre deux cultures d’épinard.
    • Raisonner la fumure organique.
    • Eviter les semis trop précoces, en conditions froides et humides.
    • Soigner la préparation de sol, éviter les tassements.
Epinard > Maladies > Mildiou

Le mildiou

Le mildiou est la principale maladie de l'épinard en France. Le champignon responsable est Peronospora farisonosa f. sp. spinaciae. Il est spécifique de l'épinard.
Au champ, les premiers symptômes se manifestent par des décolorations jaunes sur la face supérieure des feuilles et un feutrage gris-violacé sur la face inférieure. Cette maladie peut entraîner le déclassement des épinards, voire condamner la parcelle. Elle est très contagieuse.

De nouvelles races de mildiou apparaissent régulièrement et contournent les résistances variétales.14 races différentes sont actuellement caractérisées à travers le monde.
Les conditions les plus favorables à la maladie sont un temps humide et frais, avec des températures comprises entre 5 et 15°C. Ainsi, le mildiou se manifeste essentiellement au printemps et à l'automne, rarement en été. Toutes les zones de production sont concernées.

  • Lutte génétique

La lutte génétique est particulièrement développée. De nombreuses variétés résistantes à 10, 11 voire 12 races de mildiou sont commercialisées.

  • Lutte chimique

Combiner traitement des semences et traitement de végétation s’avère indispensable pour lutter contre le mildiou de l’épinard lorsque la variété cultivée n’est pas résistante à l’ensemble des races présentes. En végétation, la protection doit être déclenchée dès l’apparition des premiers symptômes.

  • Autres moyens de lutte :

- Respecter un délai minimum de 3 ans entre deux cultures d'épinard.
- Maîtriser l’irrigation.
- Broyer et enfouir les résidus de culture aussitôt la récolte.

Epinard > Maladies > Autres maladies peu fréquentes

Autres maladies peu fréquentes

  • La cladosporiose

La cladosporiose se manifeste par un jaunissement des feuilles âgées et l'apparition de petites taches brunes, circulaires et bien distinctes, d’aspect "criblé". Elle est due au champignon Cladosporium variabile. C'est une maladie de faiblesse qui affecte plutôt les épinards d'hiver par temps humide.

  • La Stemphyliose

Cette maladie, rare en France, est due au champignon Stemphylium botryosum. Elle provoque des petites taches circulaires à ovales, de couleur vert-gris, qui peuvent s'étendre et détruire les feuilles. Les dégâts sont en général limités dans la parcelle.

 
  • Les viroses

Les maladies à virus que l'on rencontre en France sur épinard sont principalement dues au Virus de la Mosaïque du Concombre (CMV) et au Virus de la Jaunisse de la Betterave (BYV). Les feuilles malades deviennent chlorotiques, se déforment et la croissance des plantes est ralentie. Dans les parcelles, on observe des foyers de maladie circulaires, qui s'étendent progressivement.
Ces viroses sont transmises par les pucerons (verts et noirs). Elles surviennent essentiellement sur les épinards d'été, lorsque les populations de pucerons vecteurs sont importantes. La lutte contre les viroses passe donc par le contrôle des pucerons.
La résistance génétique au CMV a été utilisée pour certaines variétés par le passé mais elle n'est plus exploitée actuellement.