Vous recherchez une information ?
Consultez la sélection d'articles de la revue Unilet Informations en cliquant ici
Menu_nous
Culture par culture
Haricots et Flageolets
La culture
La plante
Les variétés
L’implantation
La fertilisation
L’irrigation
Le désherbage
Les maladies du sol
Les maladies de végétation
Autres maladies peu fréquentes
Les ravageurs
Autres Ravageurs occasionnels
La récolte
La gestion des reliquats azotés après récolte

Pois > LE DESHERBAGE

LE DESHERBAGE

La présence d'adventices peut être une cause de refus de parcelle, car certains organes de plantes sont difficiles à trier dans les récoltes et s’apparentent à des corps étrangers. Les risques les plus courants concernent les tiges de chénopodes dans les haricots mangetout et les baies et capitules (morelles, matricaires, chardons) dans les flageolets.
Les adventices toxiques, telles que le datura stramoine, doivent faire l’objet d’une surveillance accrue, pour éviter toute contamination des lots de haricots.

La prélevée

C'est "l'assurance propreté", le nettoyage de fond qui limite les interventions de rattrapage. De par sa rémanence, le traitement de prélevée réduit beaucoup les levées échelonnées d'adventices (morelle par exemple). Cet intérêt est indéniable dans le cas de parcelles à flore dense et diversifiée ou de cultures à cycle long (flageolet).
Deux types d’intervention sont possibles :

  • Présemis incorporé
    Ce type de traitement est incontournable dans la plupart des situations. Les impasses de présemis ne sont envisageables que sur des terres très propres et ressuyant bien ; elles se traduisent le plus souvent par un désherbage renforcé en postlevée.
  • Postsemis-prélevée
    Les herbicides de cette catégorie ne sont efficaces que sur sol humide. Ils complètent alors avantageusement l’intervention de présemis incorporé.

La postlevée

Le désherbage de postlevée débute au stade "feuilles simples" du haricot, de manière toucher des adventices jeunes. Une ou deux autres interventions peuvent être nécessaires.
Doses, choix du produit ou des associations sont décidés après une visite de la parcelle ("désherbage à vue", s'adaptant au cas par cas).

Les antigraminées de postlevée

Les graminées sont surtout gênantes par la concurrence qu'elles exercent sur la culture (eau, minéraux...). En limitant la circulation d'air, elles favorisent aussi le développement du botrytis et du sclérotinia. En dehors du pâturin qu'il faut contrôler en prélevée, les graminées peuvent être détruites en végétation sans difficulté majeure.

Les stratégies de désherbage

Présemis incorporé

Postsemis prélevée

Postlevée

Avantages

Inconvénients

 

X

 

 

X

  • Bonne action antigraminées
  • Efficace même en conditions sèches
  • Incorporation au sol du présemis à soigner

 

X

 

X

 

X

  • Programme adapté aux forts enherbements et aux flores complexes
  • Très bonne efficacité globale
  • Incorporation au sol du présemis à soigner
  • Nécessité d'un sol humide pour que le postsemis-prélevée agisse
  • Plus coûteux

 

 

 

X

  • Economique si bien maîtrisé
  • Très risqué sur les flores complexes
  • Prévoir 2 ou 3 passages successifs
  • Traitement antigraminées souvent nécessaire

Pour connaître les spécialités utilisables et leurs doses d’emploi, consulter la base e-PHY du Ministère de l’agriculture en cliquant sur http://e-phy.agriculture.gouv.fr