Vous recherchez une information ?
Consultez la sélection d'articles de la revue Unilet Informations en cliquant ici
Menu_nous
Culture par culture
Haricots et Flageolets
La culture
La plante
Les variétés
L’implantation
La fertilisation
L’irrigation
Le désherbage
Les maladies du sol
Les maladies de végétation
Autres maladies peu fréquentes
Les ravageurs
Autres Ravageurs occasionnels
La récolte
La gestion des reliquats azotés après récolte

Pois > LA RECOLTE

LA RECOLTE

La décision de récolte

Haricot vert

Pris un à un, les critères de décision de récolte d'un haricot vert sont relativement faciles à appréhender. La difficulté réside en la nécessité de tous les intégrer.

  • Le calibrage

Les variétés sont choisies en fonction du calibre des gousses qu'elles produisent. Néanmoins, elles peuvent plus ou moins grossir selon les années. Ainsi, la récolte peut être avancée ou retardée afin d'obtenir des gousses du calibre correspondant aux objectifs de fabrication de l'usine.

  • Le taux grain/gousse

Le développement du grain dans les gousses constitue l'un des principaux critères de décision de récolte des haricots verts. Il s'agit du pourcentage pondéral de grain dans les gousses. En fonction de la qualité recherchée, on laisse évoluer le grain jusqu'à une valeur seuil dépendant du calibre des gousses (de 2-3 % pour les extra-fins à 8-10 % pour les calibres les plus gros).

  • Le fil

Il s'agit de fibres s'installant au niveau des lignes de suture des gousses. Le problème posé par le fil réside dans son apparition très rapide. En deux jours, une parcelle peut passer d'un stade "indemne de fil" à un stade de "20 % de gousses filandreuses".
Le fil est présent plus ou moins tôt selon les variétés. En général, les variétés extra-fines et très fines sont plus sensibles que les autres. Néanmoins pour toutes les variétés, certains stress peuvent provoquer l'apparition du fil, notamment les fortes chaleurs et le manque d'eau.
Les normes CTCPA tolèrent 2 % de gousses filandreuses dans la catégorie "haricot vert extra-fin" et 3 % dans les autres catégories.

  • La dégradation de la chair

Lors de la maturation, l'eau contenue dans la gousse s'évapore et les nutriments sont remobilisés au profit des grains. La chair de la gousse peut alors blanchir et/ou se creuser entre les grains. Cette dégradation de la chair peut intervenir précocement et être le facteur le plus limitant pour une récolte de qualité.

Flageolet

Pour les flageolets, le taux de matière sèche est le seul critère fiable pour évaluer la maturité. Le stade optimum de récolte se situe entre 44 et 46 % de matière sèche. Au-delà, la qualité chute (décoloration des grains), de même que le rendement. A l’approche de ce stade, le taux de matière sèche augmente de 1 à quelques points tous les 2 à 3 jours, suivant les conditions météorologiques et les variétés.
Au champ, la défoliation des plantes est un repère de maturité mais elle apparaît plus ou moins tôt selon les variétés.

Le matériel de récolte

Haricot vert

On utilise des machines spécialisées pour récolter les parcelles de haricot. Il s'agit de cueilleuses frontales dont la conception est la suivante :

  • à l'avant de la machine, un peigne équipé de doigts prélève les gousses et les feuilles (le pied ne doit pas s'arracher, la plante reste défoliée au sol) ;
  • un système de nettoyage par ventilation sélectionne les gousses et extrait les feuilles et les tiges ;
  • des tapis convoyeurs emportent les gousses vers une trémie de stockage.

Flageolet

La récolte des flageolets est presque identique à celle des pois de conserve. Elle est d'ailleurs effectuée par des récolteuses de pois, dont on modifie les réglages ainsi que quelques éléments.

Il n’existe plus qu’un seul constructeur européen de machines de récolte : Ploeger Oxbo Group (fusion d’une entreprise hollandaise et d’une entreprise américaine) qui commercialise les marques Ploeger, Oxbo et PMC, et a racheté l’entreprise française BCMH en 2013.