Vous recherchez une information ?
Consultez la sélection d'articles de la revue Unilet Informations en cliquant ici
Menu_nous
Culture par culture
Haricots et Flageolets
La culture
La plante
Les variétés
L’implantation
La fertilisation
L’irrigation
Le désherbage
Les maladies du sol
Les maladies de végétation
Autres maladies peu fréquentes
Les ravageurs
Autres Ravageurs occasionnels
La récolte
La gestion des reliquats azotés après récolte

Pois > Les variétés

LES VARIETES

Stades clés

Le haricot est une plante autogame : chaque plante se féconde par son propre pollen. Les variétés de haricot peuvent être considérées comme des lignées pures. Après croisements et sélection des meilleurs individus de la descendance, la fixation des caractères est obtenue par autofécondations successives.

Bien que techniquement possible, l'hybridation ne se pratique pas car le gain de rendement, évalué à 20 %, ne compenserait pas le coût des semences. Le handicap principal du haricot est en effet son faible taux de multiplication.

La sélection variétale du haricot vert

Le haricot vert a connu une véritable révolution variétale entre les années 1980 et 2000, notamment sur le critère de la finesse. Les variétés actuelles résultent du croisement entre :

  • le mangetout traditionnel, sans fil, à gousse épaisse et souvent gonflée par les grains en formation, récoltable à la machine ;
  • et le haricot filet, ayant fait la réputation du haricot vert français, à gousses longues, très fines et droites, mais à production échelonnée et formant rapidement du fil.

Les premiers mangetout présentant des gousses de calibre très fin, voire extra-fin, sont apparus dans les années 80. Aujourd’hui, les variétés extra-fines occupent plus de la moitié des surfaces de haricot vert destinées à l'industrie, et les variétés très fines environ 20%.

La qualité des gousses, également très importante, est définie par de nombreux critères :

  • longueur (11- 12 cm maximum pour la conserve) ;
  • couleur foncée et surtout homogène ;
  • forme rectiligne à section ronde, pour faciliter les opérations de calibrage et d'éboutage ;
  • maturation lente et souplesse de récolte (faible développement du fil et du grain, gousse restant bien charnue).

Les autres critères de choix d’une variété sont :

  • un port de plante permettant une récolte mécanique facile avec un minimum de pertes ;
  • le groupement de floraison et de maturité afin de récupérer un maximum de gousses commercialisables en une seule récolte ;
  • la productivité ;
  • la précocité .

La sélection variétale du flageolet

Le flageolet dit "chevrier vert" est une production spécifiquement française. Son originalité résulte de la combinaison entre un type variétal particulier (grain blanc à cotylédons chlorophylliens) et une récolte du grain à l'état partiellement immature. La première variété a été commercialisée en 1878. Les types originaux ont peu à peu laissé la place à des variétés présentant des gousses plus fournies, une production plus homogène et plus groupée et un port dressé facilitant la récolte mécanique.

Les sélectionneurs travaillent sur l'homogénéité de couleur du grain, la finesse et l'aptitude au battage. La tenue du grain au process est une autre préoccupation dont la mise au point semble plus difficile.